Prendre rendez-vous en ligneParisLyon

Le jeûne intermittent : À quoi sert-il ? Lequel choisir ?

13 Sep 2022 Sabine Monnoyeur Alimentation & Micro-Nutrition

Article écrit pour THE MAG', magazine Lyonnais. 

Cet article sera en 2 parties dans le magazine web. 

Le jeune intermittent : Tendance ou Bienfaits santé ?

Number One sur Insta, le jeûne intermittent à depuis quelque temps le vent en poupe !

« Tendance alimentaire » adopté par le tout Hollywood qui semblerait pourtant être bien mal connu, pas toujours bien pratiqué et qui séduit surtout pour la perte de poids, alors que celui-ci, pratiqué intelligemment à des bénéfices santé bien plus abouti…

Mais alors, A quoi sert un jeune Intermittent ? Est-ce juste un phénomène de mode ? Quel est la différence entre le fasting et le jeune intermittent ? Comment faire un jeûne intermittent efficace ? Et quels sont les bénéfices santé ?

Allé, venez, la naturopathie a des réponses pour vous ;)

A quoi sert un jeûne intermittent ?

Les apéros, les BBQ, les bonnes bouffes bien arrosées de l’été entrent amis, c’est super mais à répétition, cela « encrasse » votre organisme et épuise vos cellules.

Habituellement, nos déchets organiques sont éliminés par nos « émonctoires », nos organes éliminateurs si vous préférez (voir détail plus bas), mais après quelques excès, de la fatigue ou encore du stress, ce mécanisme tourne au ralenti et nous nous retrouvons épuisés, ballonnés, en manque cruel d’énergie !

Heureusement nous avons des solutions en naturopathie ! Notre organisme est très bien fait et peut se régénérer pour accomplir à nouveau correctement ce nettoyage, mais pour ça, il va falloir le laisser un peu au repos…

C’est le moment donc d’un petit jeune intermittent qui purifiera votre organisme en douceur et vous permettra de retrouver confort digestif, vitalité et bien plus encore !

Zoom sur nos filtres : les Emonctoires

En naturopathie, pour faciliter la compréhension, nous distinguons  2 types de déchets principaux selon que ceux-ci soient ou non solubles dans les différents liquides de l’organisme (sang, lymphe, sérums). Cet état physico-chimique permet de connaitre quel émonctoire sera sollicité naturellement par le corps, ou volontairement par le naturopathe, en vue d’être éliminé.

 

  • Les déchets colloïdaux : insolubles dans l’eau, également appelés « colles », sont de types collant comme les glaires, le mucus, les crachats…et seront filtrés par le foie, puis évacués dans les intestins par la bile et les selles. Ils seront également évacués par la peau via les glandes sébacés sous forme de sébum.

 

  • Les déchets cristalloïdaux : solubles dans l’eau, appelés également les « cristaux », sont acides. Ils seront éliminés par les reins via l’urine, par les poumons via l’expiration du gaz carbonique et par la peau via les glandes sudoripares qui éliminent ces déchets acides par la sueur.

=> Ces processus d’élimination sont à l’oeuvre de manière naturelle dans notre corps tout au long de la journée, sans que nous nous en rendions compte (la sueur, le sébum, l’air expiré, la bille, les selles, les urines…), mais parfois notre organisme, face par exemple, à la multiplications de repas un peu trop gourmands, sature et les entrés de déchets dépassent largement les sorties de déchets !

Le fasting s’avèrera donc peut-être une option interessante pour mettre votre système digestif au repos !

Quels types de jeûne intermittent choisir ?

En tant que Naturopathe, je parle régulièrement du jeûne intermittent, appelé également fasting, aux personnes qui viennent me voir en consultation car le jeûne intermittent de 16 heures est un bon compromis entre la facilité et l’efficacité. Il consiste à alterner sur de courtes périodes une alimentation normale et une alimentation restreinte voire une absence d’alimentation. Il existe ainsi plusieurs formes de jeûne intermittent :

Les méthodes habituelles du fasting impliquent un jeûne quotidien de 16 heures pendant 24 heures, une à deux fois par semaine.

Concrètement :

  • Soit votre dernier repas est votre gouter, vous zappez votre diner et vous reprendrez votre petit-déjeuner
  • Soit vous prenez votre diner et vous sautez votre petit-déjeuner

=> L’idée est de ne pas manger afin de créer un repos digestif pendant 14 à 16h

 

  • Il existe aussi une autre approche du jeune intermittent, peut-être moins évidente, qui consiste à : Jeûner pendant 24 heures, une ou deux fois par semaine.

 

Dans tous les cas, l’eau, les tisanes et éventuellement les bouillons de légumes sont permis.

 

Mais avant tout, n’oubliez pas que manger sain, des aliments de qualités et diversifier, chouchouter son sommeil, limitez ses source de stress et faire une activité physique régulière sont les facteurs les plus importants sur lesquels vous devez vous concentrer !

Le jeûne intermittent, n’est pas fait pour tous, il faut plutôt le voir comme un outil, comme une stratégies de mode de vie pour certain, pour améliorer sa santé. Mais dans tous les cas, ce n’est pas un régime !

Nous sommes tous différents et nous n’avons pas tous les mêmes besoins, à chacun de trouver son rythme et son équilibre :)

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?

  • Réduction de l’inflammation : Associé à un régime hypotoxique, il permet de faire diminuer l'inflammation, au sein de l’organisme.
  • Augmentation de la production de l’hormone de croissance GH : hormone permettant à nos cellules et nos tissus de se renouveler et se reproduire. Lutte donc contre le vieillissement cellulaire en boostant la production de cellules neuves.
  • Perte de poids : selon les travaux du Dr Fung, la pratique du fasting, associé à une pratique physique régulière, permet de s’alléger tout en douceur.
  • Bénéfique sur la système cardiovasculaire : il réduit la pression artérielle, le taux de lipides sanguins et la fréquence cardiaque au repos. Permet également de réduire le «mauvais» cholestérol LDL.
  • Baisse des triglycérides : un jeûne de 16h ou plus, entraîne des modifications métaboliques parmi lesquelles l’utilisation des graisses et des cétones comme carburant des cellules, à la place du glucose.
  • Réparation cellulaire: À jeûn, vos cellules initient des processus de réparation cellulaire. Cela inclut l'autophagie, où les cellules digèrent et éliminent les protéines anciennes et dysfonctionnelles qui s'accumulent à l'intérieur des cellules
  • Prévention diabète : le soir, la sécrétion d’insuline est plus importante, ce qui induit une prise de poids majorée pour les mêmes calories ingérées. Le fait d’éviter ce repas, permettrait donc d’avoir un impact positif sur la résistance à l’insuline
  • Syndrome prémenstruel : celui-ci étant lié à l’inflammation chronique‌, le jeûne intermittent, accompagné d’un régime hypotoxique, permettent de réduire les symptômes.
  • Amélioration des troubles digestifs : en effet le repos digestif permet aux cellules du système digestif de se renouveler, au microbiote de se ré-équilibrer, au foie de se détoxifier, à l’organisme de mieux synthétiser ses sucs digestifs (amylase, acide chlorhydrique, sucs pancréatiques, gastriques, intestinaux…).
  • Positif sur la santé cérébrale : Un essai clinique multicentrique mené sur 220 adultes soumis à une restriction calorique pendant deux ans a montré que les participants ont obtenu une amélioration de leur mémoire, évaluée par plusieurs tests cognitifs. Le jeûne permet donc d’augmenter la résistance au stress neuronal et augmente l'hormone cérébrale BDNF
  • Re-connexion à soi : on mange souvent de manière systématique sans même se demander si on a faim ! Passez de temps en temps un repas, permet de se connecter à ses véritables besoins, ses sensations et de remettre de la conscience sur l’acte de manger.
  • Et bien sur, Regain d’énergie !

Risques et contre-indication du jeune Intermittent :

Le jeune intermittent n’est pas pour vous si :

  • Si vous êtes dans une grande fatigue physique, psychique et intellectuelle.
  • Si vous avez des problèmes de fertilité ou essayez de concevoir un bébé
  • Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.
  • Si vous êtes dans une forme de détresse psychologique ou si vous sortez tout juste d’une période d’affaiblissement moral.
  • Contre-indiqué en cas de diabète insulinodépendant
  • Si vous avez des problèmes avec la régulation de la glycémie
  • Si vous avez des soucis de pression artérielle basse
  • Si vous avez des antécédents de troubles alimentaires ou même un poids insuffisant

Pour conclure sur le Jeûne Intermittent

=> Vous l’avez tous remarqué, le jeûne intermittent est à la mode, on peut lire de nombreux articles sur le sujet, mais attention, il n’est pas fait pour tous le monde !

Par précaution, demandez conseil à votre Médecin ou votre Naturopathe, qui auront fait le point avec vous sur votre état de santé et vous accompagnerons au mieux dans cette démarche.

fruits et légumes et horloges représentant le jeûne intermittent

Pour aller plus loin, quelques études sur le jeûne intermittent :

- Une étude menée par des chercheurs (Douglas Bennion, Martin Wegman et Michael Guo) à l’Université de Floride : https://www.bluezones.com/2019/01/fasting-makes-our-cells-resilient-to-stress/

- L’ expérience du biologiste C. Knapp

- Les travaux d’Alexis Carrel et Charles Augustus Lindbergh

- Une Etude sur l’hormone de croissance GH : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19066303/

- Recherches au « National Institute on Aging in Baltimore » sur les effets du jeune sur Alzheimer et Parkinson. : https://www.pnas.org/doi/abs/10.1073/pnas.1413965111

- Etudes sur le ralentissement de la croissance et la propagation des tumeurs pour les cancers.

- Trois repas par jour, c’est « un gaspillage physiologique », pour le Dr Robert Nataf :

- Les travaux du Dr Fung sur les bénéfices du fasting pour la perte de poids

video-play-icon
Hqdefault

Envie de prendre soin de vous ? D’essayer ou pas le jeûne intermittent ? RDV en consultation :)

Vous rencontrez un souci de santé, de poids, de fatigue chronique ? Vous auriez envie de  faire un rééquilibrage alimentaire ? Vous aimeriez retrouver votre énergie ?

Je peux vous accompagner avec la naturopathie, vous aider à franchir le cap, mettre en place un jeûne intermittent adapté à votre organisme, ses forces et ses faiblesses ou peut-être vous faire réaliser que le fasting n’est pas la bonne option pour vous… Sachez, que l’on ne doit jamais se forcer à faire un jeûne, sous prétexte d’une mode ou d’une méthode miracle. La Naturopathie propose aussi d’autres méthodes moins trempées mais tout aussi efficaces.

Parlons-en ensemble à mon cabinet de Lyon ou de Paris ou à distance, en téléconsultation via Doctolib, faisons un bilan de vitalité et installons un programme d’hygiène de vie adapté.

N’oublions pas que la santé est le bien le plus précieux que nous avons :)

 

RDV en consultation de naturopathie sur Paris ou Lyon, je vous expliquerai tout et vous apprendrai à les utiliser :) 

 

Vous êtes de Lyon ? 

Pour Lyon, 29 Rue des Remparts d’Ainay, 69002 

Métro : Bellecour ou Ampère

ou Doctolib

 

Vous êtes de Paris ? 

Pour Paris, 18 Rue Notre Dame de Nazareth, 75003 

Métro : République ou Temple 

ou Doctolib

 

Vous preferez la vidéo-consultation ? 

Doctolib

 

Et si vous avez des doutes, des interrogations ou toutes autres questions, n'hésitez pas à m'appeler, je serai ravie de vous renseigner :) 

Cell : 06 70 21 40 44

logo du magazine The Mag'

Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

L' ARTHROSE : Comprendre & Agir Naturellement "

Le jeûne intermittent : À quoi sert-il ? Lequel choisir ?

Stop aux Poux Naturellement !

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien rater

Envoyé !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.